Projet 52 #semaine 10/11/12

Oui oui j’ai beaucoup, beaucoup de retard alors je vais me rattraper

Le thème  que nous proposait Ma’ de la semaine 10 était métal, je vous propose donc une photo d’un bateau que l’on peu voir sur la Tamise à Londres

 

IMG_5528

Le thème de la semaine 11 était plus légèrement compliqué étant poésie, moi en général je l’écris je ne l’ai pas en photo lol

20161027_192903.jpg

Comme je ne suis pas trop inspirer je vous mets une photo de mes orchidées fleur poétique à mon goût.

Et cette semaine Ma’ nous propose donc le thème printanier, beaucoup plus facile je trouve.

Actuellement nous avons le plaisir de voir fleurir un peu partout des parterre de jonquille et c’est vraiment très agréable.

17523119_1094741180625641_3624076141460628488_n

Voilà pour cette semaine.

13 ans déjà, bonne anniversaire !

Que le temps passe vite, 13 ans déjà, 13 ans de bonheur, d’inquiétude, d’incertitude, mais 13 ans que tu remplis notre coeur d’amour. Et puis tu n’étais pas encore arrivé que déjà tu avais un sacré caractère, alors aujourd’hui je te raconte même pas.

Tout le mois de mars je t’ai attendu, en plus tu étais en siège et j’étais fin prête à accoucher malgré ça. Bon je t’avoue qu’heureusement que je ne connaissais pas doctissimo à l’époque, sinon j’aurais été sûrement moins sereine.

Tu étais prévue pour le 23 mars, mais bien entendu tu n’en as fait qu’à ta tête, je ne voulais absolument pas que tu naisses le 24, jour de l’anniversaire de ta grand-mère, en plus ton père avait un concours de cuisine ce jour là, mais bien entendu c’est ce jour-là que tu as décidé de venir, au grand bonheur de ta grand-mère du coup.

La veuille jour de ma DPA, j’avais donc été faire un petit contrôle à la maternité, et il était donc prévu qu’il me déclenche le lendemain, bon le déclenchement même si je ni connaissais rien à l’époque ne m’enchantait pas plus que cela, mais bon par chance le 24 au matin vers 5 heures j’ai commencé à avoir des contractions, vu qu’on avait rendez-vous je ne me suis pas affolé surtout que c’était supportable, j’ai même laissé dormir ton père, puis je lui ai fait son petit-déjeuner. Ce n’est qu’après que nous sommes partie pour la maternité où nous attendait une longue, très longue journée.

J’ai tout de suite été mise en salle d’accouchement, même si le temps nous paraissait long le travail se faisait doucement. Ton père à même failli s’endormir tellement c’était passionnant d’attendre.

J’ai attendu longtemps avant d’avoir la péridurale car à la base je n’en voulais pas, plusieurs fois on m’a posé la question mais non je n’en avais pas envie. Puis la douleur c’est fait plus vive, et comme le travail était bien avancé une nouvelle fois on m’a posé la question me disant qu’après ça sera trop tard. Ils me l’ont aussi conseillé vu que tu étais en siège et que si on devait par manque de chance finir en césarienne, il n’aurait pas besoin de m’endormir totalement. Cela m’a convaincue et j’ai bien fait.

Si mes souvenirs sont bon, vers 16 h c’était le grand moment de la sortie, mais comme tu n’en faisais qu’à ta tête encore, cela à été très difficile. J’ai poussé 50 minutes, sans résultat, vu que tu étais en siège tu t’étais coincé dans mes côtes et tu faisais le yoyo. Il y avait beaucoup de personnel autour de moi, on avait tenté pleins de tentatives diverses pour te sortir mais rien à faire, du coup à un moment ils se sont résolus à me faire une césarienne, car il fallait bien te sortir. Par chance nous allions bien toutes les deux, donc pas trop d’inquiétude, j’ai même été soulagé quand on m’a annoncé qu’on allait me faire une césarienne, j’étais tellement fatigué de toutes ses tentatives. On m’était monté dessus, on avait appuyé sur mon ventre, on m’avait enroulé dans un drap, bref une torture heureusement la péridurale était tellement dosée que je n’ai rien senti.

On m’a donc emmené au bloc, et tu as enfin vu le jour à 18h45, moi je t’ai aperçu vite fait, histoire de te faire un bisou et ensuite c’est ton papa qui à repris la relève. Le plus difficile pour moi est d’avoir été séparé de toi pendant les deux heures suivantes où j’ai été mise en salle de réveille, malgré tout cela restera un jour gravé dans ma vie tu es notre premier amour, ce jour-là tu as fait de nous des parents, nous t’en remercions. On t’aime.

14710_1576129119192675_32626740543550355_n

Résultat de recherche d'images pour "bon anniversaire"

signature_1

J’ai donné ma notice…

Oui j’ai encore donné ma démission, pas que je n’aimais pas mon travail, je cherchais même pas un nouveau travail, mais voilà qu’une opportunité s’est offert à moi.  Je n’en ai pas parlé tout de suite afin d’être vraiment sûr cette fois.

Il y a donc de cela environ 3 semaines j’ai reçu un coup de téléphone de mon ancienne gouvernante me demandant si je voulais toujours travailler pour eux. Bien entendu j’aimais bien ce que je faisais, le travail était moins physique que celui que je fais actuellement et le contexte était sympa. Cependant ce qu’elle me proposait ne me convenait pas surtout au niveau du nombre d’heures. Au début, j’ai refusé, puis j’ai rencontré mon ancienne voisine qui y travaille également et elle m’a dit de lui proposer le nombre d’heures que je souhaitais, et donc j’ai tenté (qui tente rien n’a rien). J’ai donc envoyé un mail, disant que cela pouvait m’intéresser si j’avais un minimum de 25 h semaines. Et miracle la réponse à été ok. Je vais donc retourner nettoyer l’ancien site que je faisais (car depuis que je suis partie, ils n’ont trouvé personne et le boatman à demandé à ce que je reviennes), plus effectuer 2 h au niveau du collège. Le salaire est également mieux, je vais donc passé de 7.20£ à 8 £ /h, ce qui fait que même si j’effectue 5 heures de moins semaines je ne suis pas perdante.

En plus je ne travaillerais pas le week-end ou que très rarement juste quand il y aura des conférences. J’aurais deux semaines de vacances à Noël, une à pâques et autres avantages intéressants aussi. Je n’aurais en plus, plus besoin de mettre les enfants à l’after school car je pourrais les récupérer des frais en moins également.

Normalement je commence le 3 car j’avais 4 semaines de préavi à donner, j’espère donc être rétablis pour commencer.

Résultat de recherche d'images pour "démission"

signature_1

Quelques nouvelles …

Voilà plus d’une semaine que je suis arrêté suite à ma chute de vélo ici, heureusement je commence à avoir moins mal, faut dire aussi que j’ai des anti-inflammatoires plus paracétamol ça aide, mais certain mouvement reste très douloureux.

Normalement je dois reprendre vendredi mais au jour d’aujourd’hui je ne sais toujours pas si j’en serais capable. Car certains mouvements et la cadence demandée font que j’ai peur que la douleur devienne plus importante alors qu’elle commence juste à disparaître.

Mais la chose qui m’embête  c’est que j’aimerais bien voir mes collègues avant mon départ le 31, oui je vous raconte tous dans le prochain article. En plus cette chute n’est vraiment pas arrivé au bon moment car ça pourrait donner l’impression que je n’ai pas voulue effectuer ma période de préavis, chose qui n’est vraiment pas le cas. Après vaux mieux que ce soit arrivé maintenant, plutôt qu’après la prise de mon nouveau poste.

Bref, je suis donc tiraillé entre ma douleur et le faite de ne pas dire au revoir à certains collègues que j’apprécie. Je vais donc tout de même attendre jeudi, afin de voir comment ça évolue, mais j’ai bien peur de ne pas pouvoir reprendre ce poste, rien que ce matin je me suis réveillé avec une énorme douleur à l’épaule alors que je n’avais même pas dormi sur celle-ci vu que je ne peux dormir sur ce côté. (oui je m’étais fait mal à l’épaule également en tombant).

Voilà, voilà les nouvellesRésultat de recherche d'images pour "quelques nouvelles"

signature_1

 

A l’hotel, bis

Suite à mon premier article ici je me suis aperçu que j’avais oublié beaucoup de monde, donc voilà la suite.

Ceux qui ont chaud du coup quand tu rentres dans la chambre tu as l’impression d’être arrivée au pôle nord.

Et puis il y a ceux qui on froid, alors quand vous venez de sortir de la chambre où il gèle et que tu rentres dans celle ou tu vas mourir de chaud, je vous explique pas le changement de climat qui s’opère. Et quand je vous dis que les gens on froid, je ne blague pas, du coup on peut trouver un deuxième duvet sur le lit (vraiment pratique à faire en plus le lit comme ça), le thermostat à plus de 30 ° et pour certain vu qu’il ne fait pas encore assez chaud, on peu donc trouver un radiateur, si si je vous assure.

Dans mon précédent article je vous parlais de ceux qui ne salissait pas la baignoire, mais je ne vous ai pas parlé de ceux qui viennent que pour prendre un bain, enfin c’est ce qu’on peut en déduire quand on voit l’état de la baignoire qui est noir de saleté et où on doit frotter pour qu’elle soit bien propre.

Il y a aussi ceux qui ne couchent même pas dans leur lit : là ça sent le cocufiage à plein nez, je dis ça, je dis rien. Tu sais qu’ils sont là, mais par contre il ne touche pas au lit, tu sais qu’ils sont plusieurs cars il y a une bouteille dans la chambre, bref, très louche tous cela.

Il y a ceux qui doivent aussi changer d’identité dans la journée, non mais je vous jure parfois on se pose de drôle de questions, quand on retrouve une chambre avec tous les vêtements qui ont été laisser, chaussure comprise et qu’on a tous les emballages des nouveaux vêtements, louche, très louche …

Il y a ceux qui veulent que tu repasses plus tard, chose que je peux comprendre mais sérieux moi ça m’arrange pas du tout, car tu vois, j’ai deux étages à gérer donc je dois me balader avec tout mon matériel, prendre l’ascenseur et tout donc quand je finis mon étage et qu’il ne me reste qu’une chambre à faire, comment te dire que ça me gave grave de devoir tout retransporter pour faire ta chambre, alors que j’étais là le matin même.

Il y a ceux également qui demandent de l’extra donc on prend bien le temps de rajouter tous ce qu’il faut en bonne quantité, café, produit salle de bain, serviette, coussin et puis au final le lendemain quand tu repasses pour faire la chambre là tu t’aperçois qu’ils n’ont rien utilisé du coup comme tu dois remettre la chambre dans les standards, tu as plus qu’a tout retiré. Très amusant je vous assure.

Et puis il y a celle qui se fait une couleur car elle n’a surement pas eu le temps de la faire chez elle, ou je sais pas moi, mais sérieux qui se fait sa couleur pendant qu’elle est à l’hôtel ?

Bon ce coup si je crois que j’ai fait le tour.

hotel-cleanup-med

 

Souvenir perdu (exercice de style)

Jean Charles qui tien le blog Histoire et nouvelle nous propose un petit exercice de style, placer 24 mots sur le thème polar, dans un écrit. J’ai trouvé l’idée super intéressante car dans ma jeunesse j’écrivais beaucoup de poème, chose que je n’arrive plus à faire aujourd’hui, du coup j’ai tenté l’expérience.

Chapeau, rue, pluie, pavé, attendre, voiture, décolleté, costume, nostalgie, enfant,
rigoler, pleurer, danser, sentir, puer, rouge, noir, joyeux, pauvre, fatigué, souriant, blesser,
tatoué, noyé.

Je la voyais marcher dans la rue,

C’était un lundi je m’en suis souvenue,

Elle portait un chapeau rouge et noir,

Je sentis en elle  un grand désespoir,

Elle avait envie de pleurer,

Elle se sentait blessée par tout ce qui s’était passé,

Ce jour-là, la pluie battait le pavé,

L’eau ruisselet dans son décolleté,

Sur son coeur était tatoué,

Le doux prénom de cet être aimé,

La nostalgie d’un passé perdu,

Dans son esprit est alors revenu,

Elle repensait à cet enfant toujours si souriant,

Qu’elle aimait voir danser,  rigoler, sous un soleil brûlant,

Si joyeux il l’était tout le temps,

Dans son petit costume d’or et d’argent,

Mais maintenant il avait disparu,

Elle savait qu’il ne reviendrait plus,

Ses yeux étaient de nouveaux noyés de larmes,

Elle était fatiguée, elle rendait les armes,

Cette pauvre femme en avait marre d’attendre,

Elle aurait tellement aimé que l’on lui rendre,

Son enfant ce petit homme si tendre,

Elle en voulait à cette voiture qui lui avait pris,

Ce qu’elle avait de plus chère dans la vie.

Bon ok le côté polar n’est pas là, et je n’ai pas réussi à placer le mot « puer ».

Voilà, voilà, bonne journée

 

Résultat de recherche d'images pour "chagrin"

 

 

A bicyclette …

Quand on roule à bicyclette, on pourrait croire que cela est moins dangereux qu’en voiture ou autres, mais non j’ai tenté l’expérience cette semaine et pourtant je roulais sur le trottoir. En gros je vous explique je me suis pris une gamelle.

Cela aurait pu être bien pire, mais malgré tout depuis vendredi je ne peux pas aller travailler car la douleur est trop présente, je n’ai pas encore été voir le doc, pensant que cela allait s’atténuer avec le week-end, mais non que dalle, nada.

Jeudi, soir comme tous les jeudis j’avais mon cours d’anglais, qui se situe à aller 500 mètres de la maison et encore. J’ai donc hésité à y aller à  pied ou prendre le vélo, vous l’aurez compris j’ai pris le vélo. Ensuite j’ai mis des chaussures à lacets que je ne mets jamais pour faire du vélo, mais comment daddyfrog me dit toujours, mais regarde il y en a qui roulent même en talon aiguille etc… Je me suis dit qu’avec mon leggin simili cuir cela allait faire plus classe avec les talons et tout. Avant de partir je me suis quand même posé la question et dis à froggygirl, tu crois pas que je risque de tomber ? bien entendu non pourquoi ?

Je quitte donc la maison, fait la moitié du chemin et là je ressens quelque chose qui tire, je m’arrête (oui en plus j’étais à l’arrêt) et là je constate que mon lacet s’est emmêlé autour de la pédale, me voilà bien, un pied en l’air, ma main tentant désespérément de défaire le lacet enrouler, tout cela en équilibre sur le vélo et là, patatra, j’ai perdu l’équilibre et me suis retrouvé les 4 fers en l’air dans la boue. Bien entendu, cela aurait pu être juste une simple petite chute de rien du tout, mais voilà que mon guidon, ainsi que mon frein son venu se taper dans mes côtes j’ai ressenti une douleur horrible qui ne m’a pas quitté depuis.

Je me suis démêlé, quand même, j’ai hésité à faire demi-tour, mais ayant loupé la séance dernière, j’ai préféré quand même aller à mon cours. Arrivé là-bas j’ai retrouvé une amie française qui en me voyant me demande ce qui m’était arrivé vue l’état de mes vêtements, je lui explique donc et du coup nous en rigolons. Mais là douleur était de plus en plus présente et franchement au fil des heures je commençais à me dire qu’il allait être difficile de bouger le lendemain pour aller au travail.

Je suis donc rentré à pied et me suis posé, le lendemain j’ai tenté de me lever pour aller au travail mais pas moyen le simple mouvement me procure une douleur atroce, quand je respire, quand je tousse, quand je me relève du canapé ou alors du lit, je ne peux plus me plier, alors travailler, hahaha.

Ayant le droit à 5 jours d’absence au travail sans justificatif, j’ai donc attendu de voir ce que ça donnait, mais je dois me faire une raison et aller voir le doc pour un arrêt de travail, j’ai donc rendez-vous cet après-midi on verra bien ce qu’en pense le docteur.

Voilà donc ma petite mésaventure de la semaine, c’est un peu pour cela que je n’ai pas participé au projet 52 et silent sunday, car il m’est quand même assez difficile de rester trop longtemps assise dans la même position du coup je passe beaucoup moins de temps sur l’ordinateur.

J’avoue que la situation prête à rire car c’est vraiment idiot de se faire mal ainsi. Après je me dis également heureusement que j’ai senti que ça tirait, j’imagine pas sinon la gamelle monumentale que je m’aurais pris sinon je trouve qu’au final je m’en sors plutôt bien, même si je préférerais largement être au travail à l’heure actuelle. Et puis une chose est sûre, plus jamais je ne mettrais de chaussure à lacet pour faire du vélo.

Résultat de recherche d'images pour "illustration chut vélo"

Ps : je vous autorise à rire

signature_1