J’ai lu  » La Dame de Pago Pago »

12400705_789482271151535_4984859425878874963_nIl y a quelque temps maintenant, j‘ai découvert un auteur vendéen, Joël Couteau. J’ai déjà eu l’occasion de lire deux de ses livres, « Marie des Marais » et « Nino la force d’un destin« . C’est donc tout naturellement que lorsque « La dame de Pago Pago » n’est sortie que je l’ai commandé. Comme je suis désormais en Angleterre, je n’avais donc pas l’occasion de me rendre à un salon du livre pour l’acheter. C’est alors que j’ai demandé à Joël Couteau s’il pouvait m’en envoyer un dédicacé pour compléter ma petite série. Chose qu’il a gentiment accepté, et je l’ai reçu quelques jours plus tard, avec dédicace, marque-page et un avant-goût de « Marie des Marais 2 ».

12417817_789482291151533_3664255043392004325_n

L’histoire :

Dolores, 14 ans, n’a qu’un rêve : aller aux +States+, y retrouver son père et le ramener à la maison sur son île de Pago-Pago. À 18 ans, elle débarque à Houston (Texas) sans un dollar en poche. Elle ne sait pas encore qu’elle arrive au coeur d’une Amérique rongée par le racisme, les luttes politiques et la guerre au Vietnam, et qu’elle devra même y affronter la puissante CIA. À des milliers de kilomètres, dans le Dakota du Sud, Louis-Joseph Rapiteau, issu d’une longue lignée d’émigrants français venus d’Anjou et de la Nouvelle France, se passionne pour l’enseignement et les Amérindiens. Il va devoir quitter la ferme familiale pour l’université. Dolores et Louis-Joseph vont affronter les incertitudes de la vie, s’opposer aux idées ségrégationnistes, trouver la force de vivre et aimer. Il leur faudra de longues années avant de trouver la paix, choisir la bonne route. Dolores retrouvera-t-elle son père ? Louis-Joseph fera-t-il reconnaître toutes les richesses et valeurs de ses amis +indiens+ ?

Le livre :

Est publié par l’édition : Durand Peyrol au prix de 18 euros. Le site

Vous pouvez le commander directement via leur site, et vous le trouvé également sur d’autres sites comme Amazon.

Mon avis :

Alors là je vous avoue que plusieurs sentiments mon envahie en lisant ce livre qui se lit très très vite. À un moment, j‘étais tellement captivé et comme je voulais absolument savoir ce qui allait ce passé, je n’ai pas vu l’heure et me suis couché à 2h du matin.

Je vais donc essayer de décrire simplement mes sentiments, sans non plus révéler l’histoire sinon ce n’est plus drôle pour les futur lecteurs.

Dans un premier temps, j‘ai été émue par le personnage de Dolores et son histoire. Je me suis demandé ce qui allait lui arrivé et comment elle allait sans sortir lors de son arrivée au Etat unis.

Par la suite, j‘ai été impatiente de savoir comment elle allait retrouver son père, à ce moment-là, je me suis un peu languis de connaître le dénouement.

Il y a aussi en parallèle l’histoire de Louis-Joseph, et de sa passion pour les Amériendiens, une histoire captivante. On voit à ce moment-là qu’il y a eu une réelle recherche d’informations de la part de l’auteur.

Tout au long du livre les années passent, on découvre l’histoire de l’Amérique, qui du coup parfois m’a un peu perdu avec toutes ses dates, mais là encore on voit que l’auteur à vraiment travailler son livre.

Je me suis pris également d’affection avec ce jeune homme Louis-Joseph.

À un moment donné, on devine ce que l’histoire de Dolorés et Louis-joseph, va devenir, il n’y a pas de réelle surprise à ce moment-là. Mais de là une superbe histoire d’amour va naître et le livre prend une autre direction.

J’avoue avoir du mal à exprimer tout ce que j’ai ressentie, mais il ne faut pas en dire de trop.

Ceux que j’ai regretté, c‘est le dénouement de l’histoire avec son père, je m’attendais vraiment à tout autre chose.

Pour finir malgré cette petite frustration par rapport à cela, le livre est vraiment passionnant, l’histoire est belle, et comme du coup, on s’attend à une chose, mais que l’histoire nous apporte autre chose (je ne sais pas si c’est trop clair) on est vraiment captivé, et de ce faire cela fait que l’on veut savoir comment va se dérouler le reste de l’histoire.

À la fin, je vous avoue que j’ai pleuré au moins les 10 dernières pages à grosses larmes (je suis peut-être un peu trop sensible) et que j’étais bien contente que mon mari dorme à point fermé, car il m’aurait sûrement pris pour une dingue, de me voir pleurer sur un livre.

Voilà je ne peut que vous conseiller ce livre.

Bonne lecture à tous et n’hésitez pas à me donner votre avis si vous le lisez

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s